MOJO, KESAKO ?


Les 12 et 13 novembre derniers, la promotion de Master 2 journalisme et médias numériques de Metz a relevé un véritable défi sous l’aile de Nicolas Becquet, Manager des supports numériques de l’Echo et formateur en journalisme mobile. Ce défi ?Réaliser en 48 heures d’authentiques reportages avec l’équipement de base du journaliste mobile. 

Le MOJO, vous connaissez  ? Contraction de “mobile” et “journaliste”, le MOJO est un webjournaliste à l’équipement bien particulier. Oubliez caméra, trépied encombrant et ordinateur de montage, pour lui une tablette ou un smartphone, des écouteurs et quelques outils légers suffisent à faire un reportage.  Pour mieux connaître cette nouvelle discipline du journalisme, nous avons posé trois questions clés à Nicolas Becquet, spécialiste du journalisme mobile.

Pour devenir de véritables journalistes mobiles, les étudiants de la promotion de Master 2 Journalisme et Médias Numériques ont découvert l’équipement spécifique à la discipline.  
 Autour de la thématique “Metz, ville verte  ?”, les étudiants ont produit, par équipe de deux, des reportages exclusivement réalisés avec l’équipement MOJO. Les productions ont toutes été publiées sur le site de la rédaction de la formation, Webullition.info.

Reste à savoir ce qu’en ont pensé les principaux intéressés. Imane, Omar, Marie et Benjamin nous donnent leurs avis sur l’atelier MOJO :

 

5555